Arizona / Utah – J6 & J7
Monument Valley

22 Juin 2014

Monument Valley

Monument Valley

 

Allez, c’est parti direction le décor de western !
Si vous avez déjà vu un bon vieux western de John Ford, alors vous connaissez les paysages mythiques de Monument Valley.
Je l’avoue, il a fallu me pousser un peu pour y aller, non pas que ça ne me faisait pas envie, mais j’avais l’impression de faire un gros détour et je me demandais si ça valait le coup. Je vous tue le suspens tout de suite : OUI, il faut y aller ! Au delà du site naturel qui est extraordinaire, c’est carrément mythique. Même sans cheval, vous êtes John Wayne !

En route vers Monument Valley

 

Monument Valley se situe à 3 heures à l’Est du Grand Canyon (290 kilomètres environ), à la frontière de l’Arizona et de l’Utah. Elle fait partie de la réserve Indienne Navajo, lesquels gèrent les lieux.
J’avais au départ réservé un hôtel à Mexican Hat, un bled qui se situe à 20 minutes de route de là. Et puis, après réflexion, je me suis dit que dormir sur place serait quand même vachement bien…
Il n’y a qu’un seul hôtel sur le site, The View. Construit à flanc de roches face au plus fameux panorama, et se fondant assez bien dans le paysage, il est aussi très cher ! Mais… quelle vue ! Alors j’ai cassé ma tirelire. 193€ de lâchés pour une nuit, mais sans aucuns regrets ! L’hôtel est impeccable, les chambres vastes et très propres. Toutes équipées d’une terrasse, elles sont également toutes situées face à la fabuleuse vue. Il ne vous restera qu’à choisir l’étage (Perso, j’étais au deuxième et c’était très bien). Il y a un restaurant sur place qui propose aussi le petit déjeuner (non compris dans le prix de la chambre par contre, mais on vous donne un bon de réduction à votre arrivée). Je me rassure en me disant que, cette année à la même date, la chambre coûte 294€ !!!

Site de The View :
monumentvalleyview.com/The View

Nous arrivons un peu trop tôt pour récupérer la chambre, mais on nous gardera nos bagages et nous pourrons aller faire la Valley Drive plus légers.

Notre chambre
Notre chambre

 

Monument Valley est une immense étendue désertique aux couleurs rouges/orangées incroyables. De nombreuses Mesas et Buttes sortent de terre un peu partout dans le parc, c’est assez curieux ! Les Indiens se sont amusés à leur donner des noms, en fonction de leur ressemblance avec tel animal ou tel objet… Une Mesa est un relief au sommet plat et aux pentes raides. La Butte est une Mesa mais en plus petite.

L’entrée est payante, il vous en coûtera 20$… et ce même si vous logez à l’hôtel ! (Là, ils abusent…).
Le parc se visite le plus souvent en voiture, via la Valley Drive. Après, vous avez aussi la possibilité de faire des excursions à cheval ou en jeep avec un guide Navajo. Les Indiens proposent également la visite en camionnette… à ciel ouvert ! Poussière et mal de dos garantis !
Certaines zones ne sont aussi accessibles qu’avec un permis, ne vous aventurez pas n’importe où par vos propres moyens, il ne faut pas oublier que le site est privé.

Site officiel :
www.navajonationparks.org

On lit beaucoup de choses sur la piste de Monument Valley : sa difficulté, peut-on la faire en berline etc…
En fait, les premiers mètres de la piste sont un peu chauds avec du sable, des trous et des cailloux (et ça descend). Il faut être prudent, mais ce n’est pas insurmontable. L’idéal est de n’avoir personne en face pour pouvoir faire des écarts, c’est certain. Nous avions un SUV, avec un bas de caisse surélevé, donc nous n’avons pas eu trop de difficultés. Beaucoup de gens le font en berline, c’est donc faisable, maintenant tout dépend de la météo des jours précédents, la piste est plus ou moins praticable selon s’il a plu ou non. C’est le passage le plus délicat (que l’on prend pour remonter au retour donc, puisque la Valley Drive est une boucle), après il faut rouler doucement mais c’est une piste facile.
Et croyez-moi, vous serez mieux à l’abri dans votre véhicule que dans les bétaillères des Indiens !

Monument Valley

 

Il est à 15h30 ou 16h lorsque nous attaquons la Valley Drive. Il n’y a pas trop de monde, cela nous permet d’éviter les obstacles dans la descente au début.
Une fois sur la piste, vous pouvez vous arrêter où vous voulez, c’est assez simple. Elle fait 27 kilomètres. Il ne faut pas hésiter à prendre son temps pour bien profiter.

Sur ce site, la carte de tous les points de vue de la Valley Drive :
www.americansouthwest.net/Monument Valley Map

Il est impossible de rater les 3 buttes les plus connues : The Mittens et Merrick Buttes. Là, on y est ! Les cow-boys et les Indiens ne sont pas loin, on s’attend à les voir surgir à tout moment !

Monument Valley

 

Les paysages sont vraiment magiques. Là-bas, même les nuages prennent une teinte rose/orangée !
Aux principaux points de vue, vous ne pourrez pas échapper au stand de breloques installés là par les Navajos. Par contre, vous pouvez échapper à l’achat, j’ai réussi !

Que voir sur la Valley Drive :
www.americansouthwest.net/Monument Valley

A John Ford’s Point, vous tomberez sur le fameux cow-boy (sauf qu’en fait c’est un Indien eh eh !), style Marlboro, sur son cheval. Si vous avez 2$ à perdre, vous pouvez vous faire prendre en photo sur le cheval avec le panorama.
En ce qui me concerne, ce fichu faux cow-boy est descendu de son cheval avant que je puisse le prendre en photo, pfff !
Le lieu, mythique (Ca fait juste 3 fois que je le dis !), a été nommé en hommage au réalisateur de films John Ford. C’est en effet lui qui a révélé le site de Monument Valley au reste du monde dans les années 40, par l’intermédiaire de ces westerns.

John Ford & Monument Valley :
www.wichitafilms.com

Depuis, Monument Valley est apparue dans de nombreux films, notamment Easy Rider, 2001 l’Odyssée de l’espace, Forrest Gump ou Retour vers le futur III.

Monument Valley

 

Le ciel est bleu et parsemé de gros nuages. C’est joli sur les photos mais par endroit, le soleil est masqué, gâchant un peu le décor… et mes photos par la même occasion !
Ce sera d’autant plus triste à Artist’s Point, la vue y est superbe mais, j’aurais beau attendre et y passer un long moment, pas moyen d’y avoir le soleil pour une petite photo souvenir.
A Totem Pole, il y a un peu de vent, ce qui fait que du sable rouge vole de partout…Il ne faut pas avoir peur d’en manger ! Et si vous portez des lentilles méfiance !

Monument Valley

Monument Valley

Monument Valley

 

Nous mettrons 2h/2h30, à peu près, à faire la boucle. Comme je le disais en début de post, c’est vraiment à ne pas manquer.
Vous êtes sur les terres ancestrales des Indiens Navajos, chargées de mythes et de croyances. C’est immense, c’est calme… c’est beau ! En plus en Juin, je pense que ça vaut le coup, niveau touristes ce n’est pas trop chargé.

Monument Valley

Monument Valley

 

De retour à l’hôtel, on me demande mon voucher de l’agence de voyage… Euh… je ne suis pas passée par une agence de voyage ! Et là, le mec découvre qu’il y a une Alisson D. qui a une réservation en même temps (Nom proche du mien) ! Aaaaaaah ok ok, sauf qu’ensuite, il ne trouve pas ma propre réservation… Ca ne va pas le faire là. Au final, lors de notre premier « check-in » quelques heures plus tôt, le mec a sorti la résa et ne l’a pas rangée, ce qui fait que la seconde personne ne la retrouvait pas. Boooooooon, tout est bien qui finit bien ! M’ont fait peur les Indiens !
Récupération des bagages et découverte de la chambre et de la vue qui va avec.
Je passerai d’ailleurs presque tout mon temps sur la terrasse jusqu’au coucher du soleil. Je suis assise tranquille, et un coup de temps en temps : clic clac Kodak.
C’est magnifique.

Monument Valley

Monument Valley

Monument Valley

 

Ensuite, nous passerons à la boutique de souvenirs puis ce sera repas au resto de l’hôtel. Accueil souriant, plats copieux, bons, et je n’ai pas trouvé les prix excessifs (35$ pour deux plats portions Américaines et deux verres géants de limonade).
Enfin, retour sur le balcon de la chambre pour profiter de la douceur du climat et jeter un œil au western diffusé sur la grande terrasse. En effet, en été, un film est diffusé sur un grand mur de la terrasse du Visitor Center. Un western… en terre Indienne… où les Cow-boys gagnent généralement à la fin ! Un peu ironique !
J’étais vraiment super bien, il faisait doux, un très agréable moment.
 
Demain, j’ai prévu de me lever très tôt pour le lever du soleil… réveil programmé à 5h15 ! C’est pas humain les vacances…

Pages : 1 2

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *